Peinture intérieure: 5 erreurs à éviter

Ça y est, c’est décidé ! Vous allez peindre votre intérieur du sol au plafond à votre rythme sans avoir recours à un pro ? Excellente idée qui vous coûtera certainement beaucoup moins cher ! Toutefois, lorsque vous êtes au début et à vouloir peindre trop vite, vous risquez de gâcher votre peinture intérieure. Lorsqu’il s’agit de peinture, l’envie de toujours bien faire n’est pas suffisante. Avant de vous lancer au travail, il est nécessaire de connaitre quelques erreurs à éviter pour un résultat professionnel.

Entre le choix de peinture, la préparation du support, le passage de rouleau,… voici les 5 erreurs à ne pas commettre lors de la peinture de vos murs.

Erreur 1 : Protéger les zones de travail

Nombreux sont les dégâts possibles lors de la peinture intérieure. Il arrive souvent d’avoir un pot de peinture renversé sur la moquette ou le sol, un meuble taché,…et ce n’est pas toujours facile de récupérer les éclaboussures, en plus c’est très compliqué à nettoyer!

Alors, avant toute chose, veuillez à bien protéger vos meubles, parquet, tapis, rideaux, objets déco,…à l’aide d’un plastique ou un bâche. Il est aussi nécessaire de faire le vide autour des murs à peindre afin d’éviter les dommages matériels et corporels. De même si vous ne pouvez pas sortir les meubles, essayez de les placer au centre de la pièce et les protéger avec un vieux drap. N’hésitez pas à protéger également le sol.

Erreur 2 : préparer les murs à peindre

Pour réussir votre peinture d’intérieur et avoir des résultats impeccables, il est nécessaire de bien préparer vos murs et supports. Ces derniers doivent être parfaitement lisses et sans défaut. Si la surface est malpropre ou s’il y a des petits trous, des taches d’une vielle peinture, des traces de doigts, le reste de papier-peint, il est donc important de reboucher les fissures avec de l’enduit et de retirer la peinture avec une brosse métallique pour nettoyer vos murs du haut en bas.

Nous vous conseillons également d’ôter toutes les vis, étagères et toutes les poignées de porte qui peuvent encombrer l’application de la peinture. N’oubliez pas de déboiter les interrupteurs électriques et prises afin de pouvoir les peindre sans les salir.

Erreur 3 : choisir et dresser les matériaux

Pinceaux qui perdent leurs poils, rouleaux inadaptés ou trop fins,… les matériaux bas de gamme compliqueront certainement votre tâche et vous donneront un résultat anormal. Assurez-vous d’utiliser un pinceau de longs poils ou un rouleau de qualité et de bonne dimension en fonction du travail que vous allez effectuer.

Pleins d’autres accessoires peuvent faire de vous un bon peintre notamment des produits nettoyant, un ruban adhésif de protection et un bon escabeau. Oui, pour ne pas se casser la figure !

Avant de vous lancer dans la peinture, nous vous conseillons de bien mouiller le rouleau. De même, n’oublier pas de bien l’essorer dans un chiffon. Car une fois mouillé, il rendra l’eau sur les murs, et là c’est le drame !
Pareillement, si vous allez réutiliser votre rouleau une deuxième fois ou pour appliquer une seconde couche, il est fortement conseillé de bien laver ce dernier. Après chaque utilisation, n’hésitez pas à envelopper le rouleau dans un papier cellophane.

Erreurs 4 : faire attention lors de la pose de peinture!

Ceci vous paraîtra surement assez logique, mais il est essentiel de connaitre les bons gestes à faire lors de la peinture intérieure:

  • Avant de commencer, testez la peinture sur un carton blanc. Ceci vous garanti un résultat optimal sans risquer les mauvaises surprises.
  • Faites attention de ne pas mettre trop ou peu de peinture sur votre rouleau. Vous risquez de laisser paraître les traces de rouleau dans chaque passage. Pour faire face, mélangez bien la peinture, trempez qu’une seule face de rouleau et faites le passer sur le barreau afin de retirer l’excédant de peinture.
  • Pour une peinture intérieure, rien n’est plus rageant que de vous retrouver en pleine action et obligé d’aller au magasin pour acheter un pot de peinture manquant. Essayez de bien calculer dès le début le nombre de litre nécessaires.
  • C’est le moment pour appliquer la peinture. D’abord, faites passer le rouleau dans un sens puis dans l’autre sens. Vos gestes doivent être rapides et larges.
  • Vous pouvez utiliser un scotch si vous avez peur de dépasser certaines zones.

Erreurs 5 : peindre sous un bon climat !

La température a son importance dans la performance des peintures ! Alors, pas de temps froid où il sera difficile de poser la peinture et la sécher, ni chaud pour que celui ci ne se sèche rapidement, ni trop humide, ni trop venteux afin de ne pas capter la poussière.

Il est temps de passer à l’action, respectez ces règles, vous allez éviter les petits et les grands ennuis.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *