Dans quel cas réaliser un diagnostic immobilier ?

Sachez qu’un diagnostic immobilier peut être réalisé à tout moment. Cependant il est obligatoire dans le cas des ventes ou des locations de bien : les contrôles à effectuer sont spécifiques selon le type d’activité. Il existe également différentes méthodes lorsqu’il est question de diagnostic immobilier. Ces trois méthodes sont utilisées dans les travaux de rénovation et sont connues des diagnostiqueurs immobilier.

Dans le cas de vente

Lors de la vente de bien immobilier, vous avez pou obligation de fournir à votre client les documents portant sur les points suivants : le diagnostic de performance énergétique (DPE), sauf si le bien est encore en cours d’achèvement,le constat de risque d’exposition au plomb (Crep), un document sur la présence ou l’absence d’amiante, l’installation intérieure de l’électricité (si installé depuis plus de 15ans),l’installation intérieure du gaz (si installé depuis plus de 15 ans), l’état de l’installation d’assainissement non collectif pour les logements non raccordés au réseau public de collecte des eaux usées,la présence de termites lorsque le logement est situé dans une zone déclarée à risque,l’état des servitudes « risques » et d’information sur les sols.

Dans le cas d’une location

Les diagnostics à réaliser sont ici moins nombreux : le diagnostic de performance énergétique (DPE),le constat de risque d’exposition au plomb (Crep), un document sur la présence ou l’absence d’amiante, l’installation intérieure de l’électricité (si installé depuis plus de 15ans), l’installation intérieure du gaz (si installé depuis plus de 15 ans), l’état des servitudes « risques » et d’information sur les sols.

Les méthodes pour évaluer les dégradations

La méthode EPIQR

EPIQR ou Energy Performance, Indoor environmental Quality and Retrofit a été établi dans le cadre du programme JOULE. Cette méthode vise à évaluer les dégradations subies par un bâtiment, estimer les travaux de rénovations à effectuer ainsi que les coûts de ces travaux, et évaluer les dégradations potentiels. C’est un outil d’aide à la décision permettant de voir les options possibles lorsqu’il y a des travaux à réaliser.

La MER HABITAT

Le principe de MER ou méthode d’évaluation rapide, est, après diagnostic des dégradations, de ramener les coûts des prestations de remise en état d’un bâtiment à une ou plusieurs surfaces de référence. Il est donc nécessaire d’établir d’abord des diagnostics conventionnés des dégradations des différentes parties d’ouvrage, puis de calculer par l’intermédiaire de données statistiques ou d’une série de prix, leur remise en état et enfin de les additionner pour produire le coût total.

MERIP

La méthode de diagnostic sommaire MERIP, a été développée dans le cadre d’une collaboration entre le Laboratoire d’Énergie Solaire (LESO) de l’Institut de Technique du Bâtiment (ITB) du Département d’architecture de l’EPFL et le programme d’impulsion PI BAT. Cette méthode permet une estimation bien plus proche de la réalité. Elle permet d’étudier la faisabilité des travaux, ce qui constitue un outil important d’aide à la décision.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *